Les procédures de garde à vue

Si vous êtes placé en garde à vue, il est essentiel d’avoir recours à un avocat en droit pénal pour vous accompagner à chaque étape de la procédure. Maître GALLON s’assure du respect strict de vos droits et vous conseille sur la meilleure attitude à adopter.

Le rôle de l’avocat :

Veiller au respect de la procédure pénale et de vos demandes associées : être examiné par un médecin, alerter un membre de votre famille, prévenir votre employeur…
Vous assister tout le temps de la garde à vue
Acter et formaliser les éventuelles difficultés rencontrées lors de la garde à vue
Veiller à la retranscription fidèle de vos déclarations
Assurer votre droit de garder le silence si vos volontés sont telles
Pour garantir une garde à vue conforme aux règles de droit et pour défendre vos intérêts de façon déterminée, contactez Maître GALLON, avocate compétente en droit pénal.

La comparution immédiate

Une personne soupçonnée d’avoir commis une infraction peut-être déférée à la suite de sa garde à vue devant le Procureur de la République. Si le délit fait l’objet de preuves suffisamment explicites à votre égard, le procureur peut saisir immédiatement le Tribunal Correctionnel. Vous êtes alors jugé en comparution immédiate.

Le rôle de votre avocat en droit pénal dans la procédure de comparution immédiate :

Analyse du dossier et mise en place d’une stratégie de défense efficiente
Prise de contact avec vos proches pour rassembler les preuves complémentaires pour soutenir la défense de vos intérêts
Identification éventuelle des nullités de procédure et rédaction en urgence des conclusions de nullité à faire valoir au début de l’audience
Contactez l’avocat en droit pénal Maître GALLON à Poitiers pour constituer en votre nom un plaidoyer efficace en cas de garde à vue ou de comparution immédiate.

Procédures de garde à vue et comparution immédiate Tribunal de Police et la Juridiction de Proximité

Les contraventions sont les infractions pénales les moins graves prévues par le Code Pénal qui les répartit en cinq classes, selon la gravité de la sanction qui leur est appliquée.

Le tribunal de police juge les contraventions de cinquième classe.

Les contraventions des quatre premières classes sont jugées par la juridiction de proximité.

Les contraventions de cinquième classe sont passibles d’amendes de 1 500 euros maximum (3000 euros, en cas de récidive) et de peines privatives ou restrictives de droit (par exemple, la suspension du permis de conduire, l’interdiction de vote ou d’exercer une activité professionnelle…).

Le tribunal de police territorialement compétent est celui du lieu où l’infraction a été commise ou constatée, du lieu de la résidence du prévenu ou du siège de l’entreprise détentrice d’un véhicule mis en cause.

Le tribunal de police siège au tribunal d’instance et statue toujours à juge unique. Ce juge est assisté d’un greffier.

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et dans l’intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible.
En raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle.
Nous vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 09 52 31 15 37.
En aucun cas le Cabinet GALLON membre du barreau de Poitiers ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.